09/10/2009

j'adore claire Kheim

Je l'ai découvert dans un telefilm appelé le grand battre il y a une douzaine d'années (oula ça nous rajeuni pas lol) elle etait toute jeune et deja j'aimais beaucoup ce qu'elle degageait. C'est aussi en regardant ce film que j'ai décidé d'appeler la fille que j'ai eu bien des années plus tard FAUSTINE.

3182

Je fréquentais alors des hommes un peu bizarres
Aussi légers que la cendre de leurs cigares
Ils donnaient des soirées au château de Versailles
Ce n'étaient que des châteaux de paille
Et je perdais mon temps dans ce désert doré
J'étais seule quand je t'ai rencontré
Les autres s'enterraient, toi tu étais vivant
Tu chantais comme chante un enfant
Tu étais gai comme un italien
Quand il sait qu'il aura de l'amour et du vin
Et enfin pour la première fois
Je me suis enfin sentie :

Femme, femme, une femme avec toi
Femme, femme, une femme avec toi

Tu ressemblais un peu à cet air d'avant
Où galopaient des chevaux tous blancs
Ton visage était grave et ton sourire clair
Je marchais tout droit vers ta lumière
Aujourd'hui quoi qu'on fasse
Nous faisons l'amour
Près de toi le temps parait si court
Parce que tu es un homme et que tu es gentil
Et tu sais rendre belle nos vies
Toi tu es gai comme un italien
Quand il sait qu'il aura de l'amour et du vin
C'est toujours comme la première fois
Quand je suis enfin devenue :

Femme, femme, une femme avec toi
Femme, oh ! femme, une femme avec toi
Femme, femme, une femme avec toi.

et cette chanson est un vrai delice à mes oreilles en cet aprem ou le soleil revient partout, aussi bien a l'interieur qu'a l'exterieur.

14:13 Écrit par caline, petite f dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.