15/10/2009

La Moitié de Nous

Même,
si tout est gris dehors.
Même,
si le passer s'endors.
Même,
si tout espoir est mort
Je t'aimerais encore.

Même,
si on est plus d'accord.
Même,
si on rêvait trop fort.
Même,
si on délit nos corps.
Je t'aime, je t'aimerais encore.

Sans toi,
je me perds quelque fois.
J'ouvre si grand mes bras,
au néant.

Sans lui,
j'ai perdu et appris.
Laisser des morceaux de vies,
au néant.

Même si le temps nous laisses.
Alors,
je sais ceux qui nous blessent.
Encore,
ce vide qui nous reste,
à chacun de nos gestes.
Ceux regrets, qui nous manquent.
C'est la moitié de nous.

C'est le temps des couleurs.
Même,
c'est qu'on a de plus fort.
Même,
qu'on est raison ou tort.
Je t'aime, je t'aimerais encore.

Même,
en changeant de décors.
Même,
si j'avais des remords.
Je t'aimerais encore.

Sans toi,
je me perds quelque fois.
J'ouvre si grand mes bras,
au néant.

Sans lui,
j'ai perdu et appris.
Laisser des morceaux de vies,
au néant.

Même si le temps nous laisses.
Alors,
je sais ceux qui nous blessent.
Encore,
ce vide qui nous reste,
à chacun, de nos gestes.
Ceux regrets, qui nous manquent.
C'est la moitié de nous.

Ce vide qui nous reste,
à chacun de nos gestes.
Ceux regrets qui nous manquent.

Même si le temps nous laisses.
Alors,
je sais ceux qui nous blessent.
Encore,
ce vide qui nous reste,
à chacun, de nos gestes.
Ceux regrets, qui nous manquent.
C'est la moitié de nous.

Si l'un de nous s'enssort.
Même,
en changeant de décor.
Même,
si j'avais des remords.
Je t'aimerais encore.

21:51 Écrit par Princesse Sarah dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.