08/03/2010

oups... mais nons j'ai pas oublie

Comment aurais-je pu oublier la journée de la femme. Cette journée ou toutes les femmes meritraient de recevoir une rose... oui je sais ça fait tres clichés mais c'est mon envie du jour lol. Alors cette journée on va la feter ensemble en chanson ;). On ouvre le bal avec Julien Clerc.

 

Quelquefois
Si douces
Quand la vie me touche
Comme nous tous
Alors si douces...

Quelquefois
Si dures
Que chaque blessure
Longtemps me dure
Longtemps me dure...

Femmes... Je vous aime
Femmes... Je vous aime
Je n'en connais pas de faciles
Je n'en connais que de fragiles
Et difficiles
Oui... difficiles

Quelquefois
Si drôles
Sur un coin d'épaule
Oh oui... Si drôles
Regard qui frôle...

Quelquefois
Si seules
Parfois elles le veulent
Oui mais... Si seules
Oui mais si seules...

Femmes... Je vous aime
Femmes... Je vous aime
Vous êtes ma mère, je vous ressemble
Et tout ensemble mon enfant
Mon impatience
Et ma souffrance...

Femmes... Je vous aime
Femmes... Je vous aime
Si parfois ces mots se déchirent
C'est que je n'ose pas vous dire
Je vous désire
Ou même pire
O... Femmes...

12:32 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2010

parceque tu m'y as refait penser ma douce Sarah

Presque rien, juste à part
Et venir plus près
D'autres liens d'autres voix
Au moins essayer
L'étincelle qu'on reçoit
Au premier regard
L'étincelle vient de toi
S'envole au hasard
Et peut tout changer

Alors... Ose, (ose) ose (Oooose)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur

Ose, ose

Redonne à ce monde

Toutes ses couleurs.

Presque rien, un silence
Qu'il faut écouter
Un chemin, une chance
Qu'on peut partager
Pas de doute, pas de peur
Tu peux avancer
Fais ta route
Il est l'heure
Tu dois essayer
Tu dois tout changer

Ose, (okisé séki now, now, now, now....)
Ose (okisé séki now, now, now, now....)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur
Ose, (okisé séki now, now, now, now....)
Ose (okisé séki now, now, now, now....)
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs.

(okisé séki now, now, now, now....) x2
Presque rien, une route, tu peux avancer
(okisé séki now, now, now, n ow....) x2
Presque rien, un regard, tu peux essayer

Tu peux tout changer

Alors...
Ose, (okisé séki now, now, now, now....)
Ose (okisé séki now, now, now, now....)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur
Ose, (okisé séki now, now, now, now....)
Ose (okisé séki now, now, now, now....)
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs.
Ose, (okisé séki now, now, now, now....)
Ose (okisé séki now, now, now, now....)
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs

16:23 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/01/2010

dors mon ange

19:12 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/01/2010

la fin

C'est la fin de la fin du monde
Même la mer ne fait plus de vagues
Cette nuit enfin, tout est calme
Toutes les choses tiennent enfin debout
Les lèvres et les mains se répondent
Les mots se touchent sans heurter
Les gens qui se passent à côté
N'existent plus
Ce soir, le monde dort, apaisé {x2}

C'est la fin de la fin du monde
Même si ça ne dure qu'une nuit

Le monde peut écouter les bruits
Qu'il fait, sans craindre à chaque seconde
Que tout s'embrase et qu'il s'efface
Qu'il disparaisse tout à coup
Depuis que ma bouche sur ton cou
S'est posée
Chassant toute menace {x2}

C'est la fin de la fin du monde
C'est la fin de la fin de nous
Je te promets un nouveau tour
Même si je sens que tu me sondes
Et dans mes eaux, ni sous-marins
Ni plus de torpilles dans le dos
Juste ma bouche posée sur ta main
L'apocalypse au point zéro
Comme le parcours sur ta peau
Ce soir...
Ce soir, le monde est sans fin {x3}

15:45 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/01/2010

il y a des jours comme ça

Certains disent tout leur amour
Leur envie que ça dure toujours
C’est un crime comme on embrasse
Un défi au temps qui passe

D’autres sont jetés au vent
N’importe où n’importe comment
Ils ne comblent que le silence
Et retombent dans tous les sens

Il y a je t’aime et je t’aime
Je t’aime trop je t’aime bien
Il y a je t’aime et je t’aime
Je ne t’aime plus je t’aime loin

Certains parlent du lendemain
Ils font mal ou font du bien
On les chante on les murmure
S’ils nous mentent ils nous rassurent

D’autres n’osent pas dire qu’ils cachent
Tant de choses qui se détachent
Ils demandent et toi tu m’aimes
Ils attendent qu’on les retienne

Il y a je t’aime et je t’aime
Je t’aime trop je t’aime bien
Il y a je t’aime et je t’aime
Je ne t’aime plus je t’aime loin

Ils y a ceux qui brûlent et blessent
Et puis ceux qui hurlent et cessent
Ils y a ceux qu’on n’oublie pas
Surtout ceux que tu dis toi

Je t’aime trop je t’aime bien
Il y a je t’aime et je t’aime
Je ne t’aime plus je t’aime loin (X2)

09:52 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/01/2010

vas y je t'attend :p

Mets-toi tout nu, si t'es un homme.
Histoire de voir où nous en sommes.
Qu'on me donne un primate.
Sans cravate.
Un Zorro.
Sans rien sur le dos...
t'es bien plus beau comme ça.
Un point c'est tout.
Un point c'est toi.
Je t'aime comme ça.
Un point c'est tout.
Un point c'est toi.
Sans artifice.
Où est le vice...
enlève la tenue.
Si t'es un homme.
Qui peut le plus.
Peut le minimum.
Et comme ça.
Tu restes la faiblesse.
De mon for intérieur.
Et moi, maîtresse.
En ta demeure...
t'es bien plus mâle comme ça.
Un point c'est tout.
Un point c'est toi.
Je t'aime comme ça.
Un point c'est tout.
Un point c'est toi.
Sans dessus, ni dessous.
Et puis c'est tout.
Et c'est comme ça...
gageons que tes états sauvages.
Feront moins de ravages.
Que tes plumes de paon.
Quand toi Tarzan.
Moi j'aime.
Quand tu tiens d'Adam.
Moi je tiens à toi.
t'es bien plus beau comme ça.
Un point c'est tout.
Un point c'est toi...
Je t'aime comme ça.
Un point c'est tout.
Un point c'est toi.
Sans rien du tout.
Sans rien que toi.
Un point c'est tout.

 

16:45 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/01/2010

elle m'a fait pensé à toi en l'ecoutant...

Encore un jour gris
J'ai pas l'attitude à la volonté
Allongé sur mon lit
Je sais qu'il faut que je songe à me lever
Mais moi j'écoute la pluie
Et je regarde les gens se dépêcher
J't'attendrai toute la vie
S'il le fallait, s'il le fallait

That love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love

Va par-là, dis pas ci, fais pas ça
J'ai pas pu quand j'l'ai dis pourtant j'l'ai tenté mille fois
Tenté l'air de la ville
Le quotidien qui défile
Moi j'respire quand s'dessine
Enfin ma sweet Caraïbes
Alors je prends l'instant qui passe
Et le temps de le voir qui trace
Sans jamais baisser les bras
Jamais baisser les bras, jamais

And I keep on working yeah
I keep on working

Mais moi j'écoute la pluie
Et je regarde les gens se dépêcher
J't'attendrai toute la vie
S'il le fallait, s'il le fallait

That love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love

Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love

Keep on working yeah
I keep on working

Mais moi j'écoute la pluie
Et je regarde les gens se dépêcher
J't'attendrai toute la vie
S'il le fallait, s'il le fallait

That love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love

Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love
Give me that love

14:11 Écrit par caline, petite f dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |